Ashes Falling For The Sky de Nine Gorman & Mathieu Guibé

Couverture de Ashes Falling For The Sky
Couverture de Ashes Falling For The Sky

Young adult

tw : Deuil, C-PTSD, avortement, relation abusive, viol, tentative de suicide/envies suicidaires, violence physique, alcool

Résumé : 

– Espérais-tu plus qu’un jeu, Sky ?
– Certainement pas. On ne tombe pas amoureuse d’un inconnu.

A-t-on jamais remarqué que le coeur bat plus fort lorsqu’il est brisé ? N’est-ce pas ironique ?

*****

Première rentrée universitaire. Sky, enfin libérée de son oppressante famille compte bien se délester de son costume de fille sage qu’on lui a toujours imposé. C’est lors d’une soirée qu’elle jette son dévolu sur Ash, un mystérieux Don Juan dont le visage juvénile referme pourtant le regard de celui qui a tout connu. Prête à assumer cette relation sans lendemain, passion fugace mais consentie, Sky se jette à corps perdu dans le jeu de la séduction… Mais perd lamentablement la partie et fait fuir le jeune homme . Pourtant, loin de l’aventure d’un soir, son chemin va recroiser celui de Ash, le Bad boy. Celui qui a tout connu, même le pire. Surtout le pire…

Lien : https://www.wattpad.com/story/113470685-ashes-falling-for-the-sky

 

Avis :

Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait une critique ici ni même lu quoi que ce soit. Alors, je ne pensais pas vraiment en faire une en continuant ma lecture, mais finalement, ma lecture s’est relevée très agréable.

L’histoire a voulu revisité le cliché de la romance avec le badboy et je ne saurais dire si le défi a été totalement relevé puisque j’ai été totalement prise par l’histoire. Plus j’avançais et plus j’enchaînais les chapitres pour découvrir la suite et rentrer davantage dans les personnages.

Au cours des chapitres, on découvre le point de vue des deux protagonistes : Sky et Ash, et c’est vraiment quelque chose que j’ai apprécié. Ce sont des personnages compliqués, cohérents et attachants.

L’histoire a abordé quelques sujets sensibles avec plus ou moins de réussites à mes yeux. Certains ont pu lui donner un aspect un peu plus sombre tandis que j’ai été un peu déçue de voir un avortement traité comme un regret et qu’il n’y ait pas eu une autre vision pour contrebalancer ça. Néanmoins, ça reste mon seul point négatif.

De plus, l’écriture convient parfaitement à un format Wattpad. La longueur des chapitres est parfaite pour les transports et le tout est très fluide, sans lourdeurs.

En bref, Ashes Falling For The Sky est une très bonne histoire pour celles et ceux qui veulent un roman young adult un peu sombre et qui ne sont pas sensibles aux tw cités.

 

 

Girlhood de Cat Clarke

Couverture Girlhood

TW : Deuil, TCA, Anorexie, Envies suicidaires, Anxiété

Diversité : pp bi + pp asiatique lesbienne + pp anxiété

Résumé :

L’amitié, c’est comme une allumette…… il suffit d’une étincelle pour se brûler les doigts.

J’ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m’ont reconstruite, morceau par morceau.

Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.

Jusqu’à ce que débarque cette nouvelle fille…

 

Avis :

Girlhood, c’est un peu le livre que j’ai pris en espérant voir la bisexualité représentée et d’une bonne manière. Souvent, je tombe sur des livres où on préfère dire que les personnages sont humain.e.s que bi, où on présente ça comme une phase… Bref, j’avais juste besoin de représentation et Girlhood a réussi ce pari au haut la main.

Harper, la narratrice, se définit comme bi dès les cinq premiers chapitres. C’est écrit noir sur blanc, pas de doute possible.  Mais elle n’est pas le seul personnage queer de l’histoire, une de ses amies, Rowan est lesbienne et asiatique.

Il est toujours très dur d’atteindre la perfection en matière de représentation, mais dès le début, j’ai été prise.

De plus, l’histoire se déroule dans un contexte assez particulier : un pensionnat non-mixte et rempli de filles issues de milieux aisés. Sauf Harper.

Harper, c’est un peu l’héroïne lambda qui se retrouve ici par hasard et à qui le destin s’amuse avec son sort. C’est également un personnage très humain auquel on peut facilement s’identifier.

Girlhood, c’est aussi des histoires d’amitiés qui se font, se défont. Des conflits se créent, d’autres se résolvent, tout en décrivant en particulier deux personnages brisés.

Ainsi, le thème du deuil est décrit de long en large et peut donc heurter la sensibilité de certains.

Je ne lis que très peu, mais j’ai dévoré Girlhood. À peine commencé et je l’avais déjà fini, ce qui n’est pas courant dans mes habitudes.

Néanmoins, je reste assez sceptique quant au traitement de l’anorexie. Il a fallu montrer les pires conséquences pour qu’il y ait une prise de conscience et donne l’impression qu’il n’y a pas de solution à cette maladie.

En bref, Girlhood pourrait presque être un coup de cœur, parce que l’histoire a ses défauts. En tout cas, ça reste une très bonne lecture avec un peu de représentation (enfin).

Mise au point #2 : Un peu de retard

Hey !

Avec beaucoup de retard, le deuxième mise au point arrive. Les dernières semaines ont été chargées, surtout côté études avec des entretiens, des formalités… Bref, tout ceci explique le retard qu’il y a eu dans diverses catégories.

 

Écriture

• Des projets de suite se font, en particulier pour Downfall qui commence à avoir une première ébauche de couverture.

Pour l’instant, rien n’est définitif, même si quelques intrigues commencent à se construire petit à petit. 😉

• Les Charmeurs maléfiques ont commencé à être publié sur Wattpad (ici) et les pages correspondantes ont été créées sur le site.

Bannière Les Charmeurs Maléfiques

• J’ai repris quelques projets et essaie d’avancer sur beaucoup d’entre eux. Certains ont encore besoin de temps pour mûrir. c:

 

Lecture / Wattpad

• Probablement l’ouverture de recommandations de lecture, que ce soit des livres édités, auto-édités et wattpadiens. Pour commencer, j’irai chercher de moi-même des livres et peut-être que des recommandations s’ouvriront dans le futur.

 

Sur ce, à bientôt ! o/

[Tutoriel] Effacer les yeux rouges

Version : Photoshop CC 2017
OS : Mac OS High Sierra (10.13.3)

 

Comme vu dans le tutoriel sur la barre d’outils, l’un d’entre eux vous permet de régler rapidement un problème de yeux rouges. Dans la plupart des cas, celui-ci est efficace, mais dès lors que votre image contient beaucoup de rouge ou que l’outil a du mal à délimiter la zone, celui-ci désature une grande partie de votre image.

Pour éviter ce problème, il existe une technique bien plus manuelle, mais qui marche à coup sûr.

Pour ce tutoriel, nous allons utiliser cette image libre de droit.

Utilisez l’outil Désaturation/Saturation en mode Désaturation et à 100%.

Pour le pinceau, il est conseillé de choisir un diamètre similaire à celui de la zone rouge et avec peu de dureté pour lisser le résultat.

Une fois les réglages faits, désaturer la zone jusqu’à ce que celle-ci soit grise et qu’aucun rouge ne ressorte.

Vous devriez obtenir un résultat similaire à celui-ci :

La prochaine étape est d’assombrir la zone pour la rendre noire. Pour cela, utilisez l’outil Densité + avec une exposition assez importante.

Quant au pinceau, choisissez quelque chose de similaire à ce que vous avez utilisé pour la désaturation.

Utilisez l’outil jusqu’à ce que la zone devienne noire et vous convienne.

Vous devriez obtenir un résultat similaire à celui-ci :

 

Cette solution nécessite un peu plus de temps, mais peut vous éviter quelques problèmes récurrents de l’outil yeux rouges pour certaines photos.

J’ai notamment essayé les deux méthodes sur cette même image et voici le résultat :

Sur l’œil de droite, on peut apercevoir un léger contour rouge autour de la zone corrigée contrairement à l’œil de gauche.

 

À vous d’éssayer maintenant ! 😉

Mise au point #1 : Ouverture du site

Bonjour/Bonsoir à tous et toutes !

Après quelques semaines de préparation, le site ouvre enfin ses portes ! \o/

Avant de le lancer, je voulais quand même un peu de contenus disponibles, que ce soit du côté graphisme avec quelques tutoriels, un portfolio de couvertures et au moins des pages basiques pour chaque histoire.

Bien évidemment, le site sera encore en évolution pendant un bon moment et énormément de choses évolueront petit à petit.

Par exemple, je songe à ouvrir une catégorie pour recommander des œuvres Wattpadiennes tout en y faisant une petite critique. Peut-être qu’un formulaire pour proposer ses œuvres pourrait voir le jour…

En tout cas, chaque jeudi, une petite mise au point sera faite pour parler de mes projets, de ce qui va ou a changé sur le site durant la semaine…

Bref, une grande partie des informations se trouveront ici. ^^

 

Ecriture

Pour l’instant, pas de grand changement sur les publications Wattpadiennes avec C’est Mon Projet, Décadence 4, Le Spleen du Cygne 2, Le Corbeau et la Colombe 2 et Ultraviolence.

Bientôt, les Charmeurs Maléfiques viendront s’ajouter à une liste. Une histoire fantastique assez simple.

En dehors des publications, je travaille sur le plan du tome 6 de Décadence et me défoule sur le tome 1 de Décadence 1 sous le point de vue de Heather. Je ne sais pas si celui-ci sera publié un jour ou non, mais on verra bien. 🙂

Des ebooks sont disponibles pour quelques parodies : Fifty Shades of Bug 1 et 2 et l’intégrale de Post Mortem. Ceux-ci sont téléchargeables gratuitement et sont sans DRM.

 

Graphisme

A partir de maintenant, un nouveau tutoriel Photoshop arrivera chaque mardi. Une liste a déjà été prévue.

N’hésitez pas à demander un tutoriel en particulier (qu’il soit dans la liste ou non). » Liste des tutoriels

Vous pouvez également me demander des précisions sur les tutoriels préexistants. Je pourrais alors les mettre à jour ou développer dans un autre tutoriel.

La plupart des tutoriels sont destinés à des débutants pour pouvoir prendre en main le logiciel. Néanmoins, des tutoriels plus avancés pourront arriver petit à petit.

Quelques premades psd pourront être ajoutées au cours des prochaines semaines.

 

Développement

Certains projets sont encore en plein chantier, notamment le Grand Hasard et le Planning.

Néanmoins, un jeu de Puissance 4 est disponible.

 

Sur ce, bonne visite sur le site ! o/

Si le contenu vous plaît, vous pouvez également me soutenir via Ko-fi ou Paypal.

 

[Tutoriel] Ajouter un brush ou un motif

Version : Photoshop CC 2017
OS : Mac OS High Sierra (10.13.3)

Photoshop dispose de quelques brush et motifs. Néanmoins, ceux-ci peuvent sembler insuffisant et il est alors possible d’en ajouter des nouveaux à partir d’images ou en le créant de toute pièce.

Liste des brush et motifs disponibles

Pour les brush disponibles, vous pouvez les voir dans l’outil pinceau puis dans les réglages du pinceau.

Un aperçu de la forme actuellement sélectionné s’y trouve. A partir de la flèche juxtaposée, vous pourrez apercevoir les autres formes enregistrées comme sur l’image ci-dessous.

Ce menu est également accessible grâce à un clic droit sur une image.

Pour pouvoir gérer cette liste, il vous suffit de vous rendre dans « Gestionnaire des paramètres prédéfinis ».

Quant aux motifs, ceux-ci peuvent être retrouvés via l’outil Tampon de motif.

Liste de motifs

Il est également possible de gérer cette liste via « Gestionnaire des paramètres prédéfinis ».

 

Ajouter un brush

Pour ajouter un brush sous Photoshop, vous devez vous munir d’une image en noir et blanc. De préférence, privilégiez une image sur un fond blanc.

Dans ce tutoriel, nous allons utiliser cette image de cactus.

Après avoir ouvert l’image sous Photoshop, il faut sélectionner la partie de l’image qui sera le brush. Si votre image en contient plusieurs, il faudra le détourer via l’outil lasso par exemple.

Ici, il suffit de sélectionner l’image en entier via Ctrl + A (Windows) ou Cmd + A (Mac) ou encore via le menu Sélection > Tout Sélectionner.

Une fois la zone sélectionnée, rendez-vous dans Edition > Définir une forme prédéfinie.

Définir une forme prédéfinie, menu

Une fenêtre s’ouvre pour vous proposer de nommer votre nouveau brush puis validez.

Nommer son brush

Votre nouveau brush rejoindra ainsi les autres brush déjà préexistants.

Le nouveau brush est dans la liste !

 

Ajouter un motif

Pour ajouter un motif, la procédure est assez similaire.

Comme pour un brush, ouvrez une image. Cette fois-ci, il n’y a pas de préférences. Il est donc possible de prendre une image avec ou sans couleurs, une image qui se répète ou non.

Sélectionner l’image en entier comme vu précédemment ou juste une partie de celle-ci.

Une fois la zone sélectionnée, rendez-vous dans Edition > Utiliser comme motif. Une fenêtre s’ouvre pour vous demander de nommer votre motif.

Ainsi, votre nouveau motif rejoint la liste de motif pré-existants.

Pourquoi WordPress ?

Lorsqu’on souhaite se créer un site d’auteurice, des tas de possibilités sont envisageables.

Précédemment, j’avais expérimenté l’offre gratuite sur WordPress, mais rapidement, je me suis retrouvée assez limitée dans les options. Il n’y avait que peu d’options de personnalisation et il était impossible d’héberger quelques fichiers annexes tels que des ebook ou des fichiers photoshop.

J’ai donc acheté un nom de domaine et un hébergement pour pouvoir y installer WordPress. La personnalisation est bien plus importante, notamment dans le design.

J’aurais pu créer tout un site de A à Z, mais j’avais envie de tester WordPress plus en profondeur. Déjà,  ça peut toujours être utile d’un point de vue professionnel et aussi pour apprendre à l’utiliser.

Même sans rentrer dans le code, WordPress permet quand même énormément de modifications et de nombreux tutoriels sont disponibles sur internet grâce à une communauté très active.

WordPress, c’est avant tout pour moi la simplicité, en plus de pouvoir y mettre quelques fichiers annexes et autres projets. Mais comme toujours, tout dépend de l’utilisation de chacun. :’)

Tutoriel : Les calques

Version : Photoshop CC 2017
OS : Mac OS High Sierra (10.13.3)

Photoshop dispose d’un onglet Calques, souvent disposé dans le menu à droite.

Si celui-ci n’est pas présent, il est possible de le faire apparaître via Fenêtres > Calques.

Celui-ci devrait ressembler à ça :

Onglet "Calques"

Cet onglet vous permet de gérer les calques d’un fichier photoshop et à travers ce tutoriel, nous verrons une grande majorité de ce qu’il peut nous permettre de faire.

 

Un fichier photoshop peut parfois être composé de calques, des couches qui peuvent être de différentes natures tels que des calques images, réglages, textes…

Ainsi, vous pouvez organiser votre travail en plusieurs couches.

 

L’arrière-plan

Lorsque vous créez un fichier, celui-ci est composé d’un arrière-plan verrouillé. Il est possible de le déverrouiller en cliquant sur le cadenas à côté de celui-ci.

Masquer / Afficher un calque

L’œil permet de masquer le calque et donc de le rendre invisible. Inversement, on peut afficher le calque et le rendre invisible si l’œil n’est pas présent.

 

L’ordre des calques

En créant un nouveau calque, vous pourrez choisir l’ordre de vos calques et les réorganiser. Plus un calque est au-dessus, plus il sera au premier plan du fichier.

Ainsi, dans cet exemple, le calque « bleu » est au-dessus du calque « rouge ». L’image sera donc bleue.

Si on inverse l’ordre en mettant le calque « rouge » au-dessus du calque « bleu », l’image sera rouge.

 

Le verrouillage des calques

verrouillage des calques

Les calques peuvent être verrouillés de différentes manières.

1. Verrouillage des pixels transparents : Il sera impossible de dessiner dur des pixels transparents. Seule la zone déjà existante pourra être modifiée.

2. Verrouillage des pixels de l’image : Il sera impossible de modifier un quelconque pixel de l’image. Néanmoins, il sera encore possible de modifier la taille ou l’emplacement du calque.

3. Verrouillage de la position : Il sera impossible de modifier la position et la taille du calque.

4. Empêcher l’imbrication automatique à l’intérieur et à l’extérieur des plans de travail

5. Tout verrouiller

 

Opacité / Fond

Il est possible de gérer l’opacité d’un calque. À 0%, le calque devient invisible mais n’est pas masqué.

L’option fond permet de diminuer l’opacité d’un calque mais pas ses effets associés.

 

Mode de fusion

Les modes de fusion

Il est possible de gérer le mode du fusion d’un calque à partir d’une liste prédéfinie.

Par défaut, un calque est en mode normal.

 

Effets

Il est impossible d’ajouter des effets à un calque en double-cliquant dessus.

Une nouvelle fenêtre s’affichera avec diverses options. À partir de Photoshop CC 2017, on peut ajouter plusieurs fois un même effet.

Les effets d'un calque