Mise au point #1 : Ouverture du site

Bonjour/Bonsoir à tous et toutes !

Après quelques semaines de préparation, le site ouvre enfin ses portes ! \o/

Avant de le lancer, je voulais quand même un peu de contenus disponibles, que ce soit du côté graphisme avec quelques tutoriels, un portfolio de couvertures et au moins des pages basiques pour chaque histoire.

Bien évidemment, le site sera encore en évolution pendant un bon moment et énormément de choses évolueront petit à petit.

Par exemple, je songe à ouvrir une catégorie pour recommander des œuvres Wattpadiennes tout en y faisant une petite critique. Peut-être qu’un formulaire pour proposer ses œuvres pourrait voir le jour…

En tout cas, chaque jeudi, une petite mise au point sera faite pour parler de mes projets, de ce qui va ou a changé sur le site durant la semaine…

Bref, une grande partie des informations se trouveront ici. ^^

 

Ecriture

Pour l’instant, pas de grand changement sur les publications Wattpadiennes avec C’est Mon Projet, Décadence 4, Le Spleen du Cygne 2, Le Corbeau et la Colombe 2 et Ultraviolence.

Bientôt, les Charmeurs Maléfiques viendront s’ajouter à une liste. Une histoire fantastique assez simple.

En dehors des publications, je travaille sur le plan du tome 6 de Décadence et me défoule sur le tome 1 de Décadence 1 sous le point de vue de Heather. Je ne sais pas si celui-ci sera publié un jour ou non, mais on verra bien. 🙂

Des ebooks sont disponibles pour quelques parodies : Fifty Shades of Bug 1 et 2 et l’intégrale de Post Mortem. Ceux-ci sont téléchargeables gratuitement et sont sans DRM.

 

Graphisme

A partir de maintenant, un nouveau tutoriel Photoshop arrivera chaque mardi. Une liste a déjà été prévue.

N’hésitez pas à demander un tutoriel en particulier (qu’il soit dans la liste ou non). » Liste des tutoriels

Vous pouvez également me demander des précisions sur les tutoriels préexistants. Je pourrais alors les mettre à jour ou développer dans un autre tutoriel.

La plupart des tutoriels sont destinés à des débutants pour pouvoir prendre en main le logiciel. Néanmoins, des tutoriels plus avancés pourront arriver petit à petit.

Quelques premades psd pourront être ajoutées au cours des prochaines semaines.

 

Développement

Certains projets sont encore en plein chantier, notamment le Grand Hasard et le Planning.

Néanmoins, un jeu de Puissance 4 est disponible.

 

Sur ce, bonne visite sur le site ! o/

Si le contenu vous plaît, vous pouvez également me soutenir via Ko-fi ou Paypal.

 

[Tutoriel] Ajouter un brush ou un motif

Version : Photoshop CC 2017
OS : Mac OS High Sierra (10.13.3)

Photoshop dispose de quelques brush et motifs. Néanmoins, ceux-ci peuvent sembler insuffisant et il est alors possible d’en ajouter des nouveaux à partir d’images ou en le créant de toute pièce.

Liste des brush et motifs disponibles

Pour les brush disponibles, vous pouvez les voir dans l’outil pinceau puis dans les réglages du pinceau.

Un aperçu de la forme actuellement sélectionné s’y trouve. A partir de la flèche juxtaposée, vous pourrez apercevoir les autres formes enregistrées comme sur l’image ci-dessous.

Ce menu est également accessible grâce à un clic droit sur une image.

Pour pouvoir gérer cette liste, il vous suffit de vous rendre dans « Gestionnaire des paramètres prédéfinis ».

Quant aux motifs, ceux-ci peuvent être retrouvés via l’outil Tampon de motif.

Liste de motifs

Il est également possible de gérer cette liste via « Gestionnaire des paramètres prédéfinis ».

 

Ajouter un brush

Pour ajouter un brush sous Photoshop, vous devez vous munir d’une image en noir et blanc. De préférence, privilégiez une image sur un fond blanc.

Dans ce tutoriel, nous allons utiliser cette image de cactus.

Après avoir ouvert l’image sous Photoshop, il faut sélectionner la partie de l’image qui sera le brush. Si votre image en contient plusieurs, il faudra le détourer via l’outil lasso par exemple.

Ici, il suffit de sélectionner l’image en entier via Ctrl + A (Windows) ou Cmd + A (Mac) ou encore via le menu Sélection > Tout Sélectionner.

Une fois la zone sélectionnée, rendez-vous dans Edition > Définir une forme prédéfinie.

Définir une forme prédéfinie, menu

Une fenêtre s’ouvre pour vous proposer de nommer votre nouveau brush puis validez.

Nommer son brush

Votre nouveau brush rejoindra ainsi les autres brush déjà préexistants.

Le nouveau brush est dans la liste !

 

Ajouter un motif

Pour ajouter un motif, la procédure est assez similaire.

Comme pour un brush, ouvrez une image. Cette fois-ci, il n’y a pas de préférences. Il est donc possible de prendre une image avec ou sans couleurs, une image qui se répète ou non.

Sélectionner l’image en entier comme vu précédemment ou juste une partie de celle-ci.

Une fois la zone sélectionnée, rendez-vous dans Edition > Utiliser comme motif. Une fenêtre s’ouvre pour vous demander de nommer votre motif.

Ainsi, votre nouveau motif rejoint la liste de motif pré-existants.

Pourquoi WordPress ?

Lorsqu’on souhaite se créer un site d’auteurice, des tas de possibilités sont envisageables.

Précédemment, j’avais expérimenté l’offre gratuite sur WordPress, mais rapidement, je me suis retrouvée assez limitée dans les options. Il n’y avait que peu d’options de personnalisation et il était impossible d’héberger quelques fichiers annexes tels que des ebook ou des fichiers photoshop.

J’ai donc acheté un nom de domaine et un hébergement pour pouvoir y installer WordPress. La personnalisation est bien plus importante, notamment dans le design.

J’aurais pu créer tout un site de A à Z, mais j’avais envie de tester WordPress plus en profondeur. Déjà,  ça peut toujours être utile d’un point de vue professionnel et aussi pour apprendre à l’utiliser.

Même sans rentrer dans le code, WordPress permet quand même énormément de modifications et de nombreux tutoriels sont disponibles sur internet grâce à une communauté très active.

WordPress, c’est avant tout pour moi la simplicité, en plus de pouvoir y mettre quelques fichiers annexes et autres projets. Mais comme toujours, tout dépend de l’utilisation de chacun. :’)

Tutoriel : Les calques

Version : Photoshop CC 2017
OS : Mac OS High Sierra (10.13.3)

Photoshop dispose d’un onglet Calques, souvent disposé dans le menu à droite.

Si celui-ci n’est pas présent, il est possible de le faire apparaître via Fenêtres > Calques.

Celui-ci devrait ressembler à ça :

Onglet "Calques"

Cet onglet vous permet de gérer les calques d’un fichier photoshop et à travers ce tutoriel, nous verrons une grande majorité de ce qu’il peut nous permettre de faire.

 

Un fichier photoshop peut parfois être composé de calques, des couches qui peuvent être de différentes natures tels que des calques images, réglages, textes…

Ainsi, vous pouvez organiser votre travail en plusieurs couches.

 

L’arrière-plan

Lorsque vous créez un fichier, celui-ci est composé d’un arrière-plan verrouillé. Il est possible de le déverrouiller en cliquant sur le cadenas à côté de celui-ci.

Masquer / Afficher un calque

L’œil permet de masquer le calque et donc de le rendre invisible. Inversement, on peut afficher le calque et le rendre invisible si l’œil n’est pas présent.

 

L’ordre des calques

En créant un nouveau calque, vous pourrez choisir l’ordre de vos calques et les réorganiser. Plus un calque est au-dessus, plus il sera au premier plan du fichier.

Ainsi, dans cet exemple, le calque « bleu » est au-dessus du calque « rouge ». L’image sera donc bleue.

Si on inverse l’ordre en mettant le calque « rouge » au-dessus du calque « bleu », l’image sera rouge.

 

Le verrouillage des calques

verrouillage des calques

Les calques peuvent être verrouillés de différentes manières.

1. Verrouillage des pixels transparents : Il sera impossible de dessiner dur des pixels transparents. Seule la zone déjà existante pourra être modifiée.

2. Verrouillage des pixels de l’image : Il sera impossible de modifier un quelconque pixel de l’image. Néanmoins, il sera encore possible de modifier la taille ou l’emplacement du calque.

3. Verrouillage de la position : Il sera impossible de modifier la position et la taille du calque.

4. Empêcher l’imbrication automatique à l’intérieur et à l’extérieur des plans de travail

5. Tout verrouiller

 

Opacité / Fond

Il est possible de gérer l’opacité d’un calque. À 0%, le calque devient invisible mais n’est pas masqué.

L’option fond permet de diminuer l’opacité d’un calque mais pas ses effets associés.

 

Mode de fusion

Les modes de fusion

Il est possible de gérer le mode du fusion d’un calque à partir d’une liste prédéfinie.

Par défaut, un calque est en mode normal.

 

Effets

Il est impossible d’ajouter des effets à un calque en double-cliquant dessus.

Une nouvelle fenêtre s’affichera avec diverses options. À partir de Photoshop CC 2017, on peut ajouter plusieurs fois un même effet.

Les effets d'un calque

 

Tutoriel : La barre d’outils (Photoshop)

Version : Photoshop CC 2017
OS : Mac OS High Sierra (10.13.3)

 

Si aucune modification de votre interface n’a été effectuée, vous devriez retrouver votre barre d’outils à gauche.

Si celle-ci n’est pas présente, vous pouvez l’activer via le menu Fenêtre > Outils.

Son affichage peut également être modifié via « et » pour qu’elle tienne sur une colonne ou deux.

La barre d’outils regroupe les éléments essentiels à l’utilisation de Photoshop et ce de manière accessible.

À travers ce tutoriel, vous aurez un aperçu d’une grande majorité de ces outils.

De plus, certains outils sont accessibles via clic droit s’il y a une petite flèche sur le coin en bas à droite. Généralement, les outils sont regroupés selon une thématique ou un ordre logique.

Outil Déplacement – Raccourci : V

L’outil déplacement permet de déplacer un calque ou une sélection.

De plus, il vous est possible de déplacer un calque ou une sélection via les touches directionnelles du clavier.

 

Outils de sélection – Raccourci : M

L’outil de sélection permet de créer une zone (rectangulaire ou circulaire selon l’outil).

Une fois la sélection créée, vous pourrez ne bouger que cette zone via l’outil de déplacement ou encore ne travailler que dans cette zone.

L’outil de sélection vous permet également de déplacer la zone de sélection sans bouger le contenu.

 

Outils Lasso – Raccourci : L

L’outil lasso permet de créer une sélection d’une forme personnalisée.

L’outil lasso classique vous permet de créer une sélection en suivant le mouvement du curseur. Il est souvent conseillé d’utiliser le lasso polygonal pour créer une sélection point par point.

 

Outils magiques – Raccourci : W

La sélection rapide et la baguette magique permettent de créer des sélections plus facilement.

L’outil essaiera de détecter de lui-même les limites d’un élément pour les détourer et ainsi créer une sélection.

Cet outil peut être très pratique pour détourer assez rapidement un élément d’une photo.

 

Outil recadrage – Raccourci : C

L’outil recadrage permet de rogner une image. De plus, il est possible d’indiquer les proportions ou la taille exacte pour un découpage précis.

 

Outil pipette – Raccourci : I

L’outil pipette permet de sélectionner la couleur d’un pixel.

 

Outils correcteur – Raccourci : J

L’outil correcteur permet d’effacer certains défauts aux images/photos.

Le correcteur localisé cherche automatiquement une source de référence tandis que le correcteur classique nécessite la sélection d’une zone de référence.

L’outil œil rouge permet d’effacer les yeux rouges. Néanmoins, il est possible que celui-ci efface tout le rouge d’une photo s’il n’arrive pas à le détecter.

 

Outils pinceau – Raccourci : B

L’outil pinceau permet de dessiner sur une image à partir de formes prédéfinies (brush).

Le pinceau mélangeur permet notamment de donner un effet peinture à son image ou encore de lisser certaines surfaces.

 

Outils tampon – Raccourci : S

L’outil tampon permet de coller une image ou un motif soit en fonction d’un point de référence, soit d’un motif pré-enregistré.

 

Outils forme d’historique – Raccourci : Y

Cet outil permet de revenir à un état antérieur en fonction du moment sélectionné dans l’historique.

 

Outils gomme – Raccourci : E

Cet outil permet d’effacer une zone en fonction d’une forme prédéfinies.

 

Outils dégradé / Pot de peinture – Raccourci : G

L’outil dégradé permet de créer un dégradé sur l’image.

L’outil pot de peinture permet de remplir une zone d’une couleur.

 

Outils net / flou

L’outil goutte d’eau permet de flouter une zone au contraire de l’outil netteté qui réduit le flou.

L’outil doigt permet de légèrement déplacer certains éléments ou de flouter une zone selon un mouvement. Cependant, il ne permet pas de grandes variations et l’outil fluidité pour déplacer certains éléments avec précision.

 

Outils contraste

L’outil densité – permet d’ajouter de la luminosité à une zone contrairement à l’outil densité + qui la reduit.

L’outil éponge permet de saturer ou désaturer une zone. Il peut être utilisé comme alternative pour enlever les yeux rouges.

 

Outils plume – Raccourci : P

Les outils plume permettent de créer des sélections ou des vecteurs points par points.

 

Outils texte – Raccourci : T

L’outil texte permet d’ajouter un calque texte sur un fichier.

 

Outil sélection de tracé – Raccourci : A

L’outil sélection de tracé permet de modifier le tracé précédemment fait grâce à l’outil plume.

 

Outils formes – Raccourci : U

Les outils formes permettent de créer une forme via un calque vectoriel.

 

Outils affichage

Les outils main et rotation de l’affichage vous permettent de gérer l’affichage du plan de travail.

Rotation de l’affichage est très souvent utilisé chez les illustrateurs•rices. Néanmoins, une carte graphique est nécessaire pour l’utilisation de cet outil.

 

Outil loupe

Cet outil permet de zoomer/dézommer une zone spécifique.

 

Outils couleur

 

 

Certains outils pourront avoir un tutoriel spécifique étant donné qu’ils ont de nombreuses utilités et peuvent être utilisés dans diverses circonstances.